Chapitre Final

Le soleil se levait, colorant les cimes d’une multitude de tons roses et orangés. Il faisait froid, mais le ciel était dégagé en ce matin d’Alturiak. Seule une poignée de nuages paresseux s’accrochait encore à quelques sommets, se mêlant aux neiges éternelles. La foule des anonymes massée un peu plus loin acclamait le retour parmi les siens de celle qui avait depuis trop longtemps quitté son pays. Le prêtre acheva sa bénédiction, puis leva l’enfant vers le ciel sous la liesse soudaine du peuple de Faenya-Dail.

 

Drapée dans la robe blanche traditionnelle des avariels, Aerie pleurait à chaudes larmes. Son fils, leur fils, venait de voir le jour. La foule se fit soudainement silencieuse. Déployant ses longues ailes soyeuses, le prêtre s’adressa à eux.

 

− Aux noms d’Aerdrië Faenya et de Baervan Ermiterrant… Je vous déclare mari et femme.

 

Les acclamations reprirent de plus belle. Ils étaient à présent unis, à jamais. Leurs yeux encore scintillants de larmes et d’émotions se rencontrèrent. Il prit ses mains tremblantes dans les siennes.

 

− Nous l’appellerons Quayle. Qu’en penses-tu, mon amour ?

 

Il sourit. La cicatrice sur son bras droit avait complètement disparu. Il ferma les yeux, et huma l’air pur et cristallin de la montagne.

 

− C’est une excellente idée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s